Pour les Témoins de Jéhovah, vivre éternellement sur une Terre transformée en paradis est une évidence. Est-ce vraiment ce que dit la Bible ?

NB : Je précise que je ne remets pas en cause l'espérance terrestre qui est bien présente dans le dessein divin (Rev 21 et 22). Le but de cet article est de mettre en évidence l'utilisation abusive du passage de Luc 23:43 par les Témoins de Jéhovah. Ils affirment en effet que le mot "paradis" présent dans ce verset renvoie à un paradis terrestre. Ce paradis serait destiné uniquement à une classe de Témoins de Jéhovah "non-oints", le reste de l'humanité étant détruit à Armageddon. 

"Terre paradisiaque" ou "paradis terrestre" : ce sont là des expressions clé chez les Témoins de Jéhovah, bien qu'elles n'apparaissent nulle part dans la Bible. Le mot paradis n'apparaît en fait que quatre fois dans la Bible. Ci-dessous les quatre passages en question :

Ta peau est un paradis de grenades, avec les fruits de choix, des hennés avec des nards. - Chant de Salomon 4:13

Ici le paradis est utilisé de manière poétique, métaphorique, au sens de "jardin de plaisir" ou, littéralement "parc" (note de la Traduction du Monde Nouveau). C'est très joli mais rien à voir donc avec le paradis promis aux justes par Dieu :-).

Je connais un homme en union avec Christ qui, il y a quatorze ans — était-ce dans le corps, je ne sais ; ou hors du corps, je ne sais ; Dieu le sait — a été emporté comme tel jusqu’au troisième ciel. Oui, je connais un tel homme — était-ce dans le corps ou en dehors du corps, je ne sais, Dieu le sait — qu’il a été emporté dans le paradis et a entendu des paroles inexprimables qu’il n’est pas permis à un homme de dire - 2 Corinthiens 12:2-4

Incontestablement dans ce passage le paradis se trouve au "troisième ciel", dans les sphères spirituelles donc et non sur Terre.

Au vainqueur j’accorderai de manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. ’ - Révélation 2:7

Ici encore, le paradis fait référence à endroit céleste, comme l'affirment d'ailleurs les Témoins de Jéhovah :

Ils mangeront dans “ le paradis de Dieu ”. Révélation 2:7 parle d’un “ arbre de vie ” dans “ le paradis de Dieu ” et précise que le privilège d’en manger est réservé “ au vainqueur ”. Puisque les autres promesses faites dans cette partie de la Révélation à ceux qui vaincront ont clairement trait à l’héritage céleste qu’ils acquerront (Ré 2:26-28 ; 3:12, 21), il semble évident que ce “ paradis de Dieu ” est, dans ce cas-là, un paradis céleste. - Etude perspicace des Écritures volume 2 page 488 (publié par les Témoins de Jéhovah)

Quel est le "paradis" de Luc 23:43 ?

Venons-en maintenant au texte qui nous intéresse :

Et il lui dit : “ Vraiment, je te le dis aujourd’hui : Tu seras avec moi dans le Paradis. ” - Luc 23:43

C'est ici le seul passage que les Témoins de Jéhovah appliquent à un paradis terrestre, bien que ce passage biblique n'en dise rien. Outre le fait que ce passage fait l'objet d'une traduction partisane dans la Traduction du Monde Nouveau, quelle compréhension s'accorde le mieux avec les passages de Révélation et de 2 Corinthiens ? La logique biblique voudrait que ce paradis dont parle Jésus soit lui aussi au ciel, dans les sphères spirituelles. S'agit-il du lieu où vont les justes après leur mort, en attendant leur résurrection ? Peut-être... Certains pensent que c'est de ce "paradis" dans la présence du Seigneur dont parlait Paul lorsqu'il écrivait désirer "s'en aller et être avec Christ" ou encore "quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur" (Philippiens 1:23; 2 Corinthiens 5:8; voir aussi Hébreux 12:23). 

Dans tous les cas il n'y a aucune raison valable de croire que Jésus parlait à ce moment d'un futur paradis terrestre car :

  • Dans le nouveau testament, le mot "paradis" renvoie toujours à un lieu spirituel
  • La "nouvelle création", les "nouveaux cieux et la nouvelle terre" ne verront le jour qu'à la fin du règne millénaire. Jésus ne peut donc parler de cette réalité future en disant "aujourd'hui tu seras avec moi...".
  • D'autres passages bibliques laissent entendre que les fidèles sont, d'une manière ou d'une autre, dans la présence de Christ après leur mort, en attendant la résurrection (Philippiens 1:23; 2 Corinthiens 5:8; Hébreux 12:23). Il pourrait alors s'agir du "paradis" promis par Jésus au brigand.

Pour en savoir plus sur l'espérance chrétienne, voir l'article : Quelle est l'espérance chrétienne d'après la Bible ?