Les Témoins de Jéhovah affirment que Jésus Christ est présent de manière invisible depuis 1914. Nous avons déjà démontré bibliquement que cette présence n'a pas eu lieu en 1914 et qu'elle est toujours à venir. Mais la Bible laisse-t-elle entendre que le Seigneur reviendra d'une manière invisible aux yeux des humains ?

Ce qu'enseignent les Témoins de Jéhovah

Pour développer cet article nous allons prendre pour point de départ les arguments utilisés par les Témoins de Jéhovah pour défendre un retour invisible du Seigneur. Vous pouvez retrouver ces arguments sur jw.org ou dans le livre "Etude Perspicace" volume 2 page 650. Voici les arguments tels qu'ils sont exposés sur le site officiel :

Ce que beaucoup pensent au sujet de la venue du Christ

Idée reçue : Quand la Bible dit que les hommes verront Jésus « venir sur les nuages », cela signifie que Jésus viendra de manière visible (Matthieu 24:30).

Réalité : La Bible associe souvent les nuages à quelque chose d’invisible (Lévitique 16:2 ; Nombres 11:25 ; Deutéronome 33:26). Par exemple, Dieu a dit à Moïse : « Je viens vers toi dans un sombre nuage » (Exode 19:9). Moïse n’a pas littéralement vu Dieu. De la même façon, Christ viendra « sur les nuages », c’est-à-dire que les personnes se rendront compte de sa venue même si elles ne pourront pas le voir littéralement.

Réponse à cet argument : La prétendue "idée reçue" part d'un mauvais postulat. Le fait que Jésus revienne de manière visible n'est pas basé que sur Matthieu 24:30 mais il est surtout attesté 3 versets plus haut lorsque Jésus compare son retour à un éclair qui brille dans le ciel ! Or chacun sait qu'un éclair qui "brille" dans le ciel est bien visible ! Voyez la photo de cet article si vous en doutez encore. On pourrait donc très bien se passer de la spéculation sur la signification du mot "nuage". Mais parlons-en quand même : Selon les Témoins de Jéhovah les nuages seraient "souvent" synonymes d'invisibilité, or cet argument ne tient pas. En effet un "nuage du ciel" est bien visible, et même de très loin, quoi qu'on en dise. Si Jésus avait voulu évoquer l'invisibilité de son retour, il aurait pu dire qu'il viendrait dans le vent, ou même dans l'Esprit ! Or il dit qu'il viendra "sur les nuages", quelque chose de bien visible et que tous les humains sur terre sont capables de voir physiquement, peu importe où ils se trouvent.

En outre, dans les textes cités en référence, les "nuages" dont il est question ont toujours été visibles au yeux des humains. S'agissant à chaque fois de décrire une manifestation de YHWH que nul œil ne peut voir (Exode 33:20), il était tout à fait cohérent qu'Il se manifeste visiblement de la sorte. Donc il est faux de dire que les nuages, dans la Bible, sont "souvent" synonymes d'invisibilité. En réalité c'est tout le contraire : ils sont souvent synonymes d'une manifestation visible d'un être divin.

Idée reçue : L’expression « tout œil le verra », utilisée en Révélation 1:7 pour parler de la venue du Christ, doit être comprise de manière littérale.

Réalité : Dans la Bible, les mots grecs rendus par « œil » et « voir » sont parfois utilisés dans le sens de discerner ou de percevoir plutôt que de voir au sens propre (Matthieu 13:15 ; Luc 19:42 ; Romains 15:21 ; Éphésiens 1:18). La Bible dit que Jésus ressuscité est le « seul qui habite une lumière inaccessible, que nul parmi les hommes [...] ne peut voir » (1 Timothée 6:16). Ainsi, « tout œil le verra » dans le sens où les hommes discerneront que Jésus est celui qui exécutera le jugement de Dieu (Matthieu 24:30).

Réponse à cet argument : Commençons par le texte de 1 Timothée 6:16 qui est manifestement utilisé à mauvais escient. En effet ce verset ne parle pas de Jésus ressuscité et encore moins de son retour supposé invisible. Dans ce verset, "celui que nul parmi les hommes n’a vu ni ne peut voir" ne peut pas être Jésus puisqu'il a bien été vu lorsqu'il était sur terre (notez le "[...]" judicieusement placé dans la citation de ce verset). De fait, en lisant ce passage dans son contexte (et dans d'autres traductions) on se rend compte qu'il ne parle pas de Jésus mais de son Père (voir aussi le commentaire de la Bible annotée). Ce texte est donc inapproprié et hors-sujet ici.

Ensuite ce n'est pas parce que la Bible parle "parfois" de vision au sens de discerner ou percevoir qu'il faut appliquer ce sens au retour de Christ. L'évocation de la vision au sens figuré est loin d'être une généralité dans la Bible. De plus, dans ces passages le fait que la vision ne soit pas à prendre au sens littéral est toujours clairement établi. Par exemple :

  • En Matthieu 13:15 Jésus fait référence au paroles d'Isaïe (6:9) où il est dit "voyez encore et encore, mais n’apprenez pas". La mise en relation des verbes "voir" et "apprendre" démontre effectivement qu'il ne s'agit pas d'une vision littérale.
  • En Luc 19:42 les "yeux" sont explicitement associés au discernement.
  • En Romains 15:21, comme dans le passage d'Isaïe (52:15) que cite Paul la vision est là encore explicitement associée à la compréhension.
  • Éphésiens 1:18 parle des "yeux du coeur". Là encore il est clairement établi qu'il ne s'agit pas de la vision au sens littéral puisqu'un cœur n'a pas d'yeux. 

Il n'en va pas de même pour le texte de Révélation 1:7 où absolument rien dans le verset ni dans son contexte immédiat n'indique qu'il s'agit d'une vision au sens figuré. Par défaut, c'est donc le sens littéral qui s'applique. Jean, sous inspiration, insiste même en commençant sa phrase par l'injonction "Regardez !". Il continue en disant que le Seigneur "vient avec les nuages". Là encore, les nuages dont parle Jean sont les mêmes qu'à notre époque et ils sont bien visibles physiquement ! Puis il insiste en disant que "tout œil le verra". Nulle part il n'associe la "compréhension" ou le "discernement" à cette expression. Il est donc tout à fait logique de conclure qu'il parle d'une venue bien visible de Jésus Christ. Et le fait que Jésus puisse être (temporairement ?) masqué par des nuages n'enlève rien à cette conclusion. Soutenir le contraire (à savoir : "tout œil ne le verra pas") comme le font les Témoins de Jéhovah revient à contredire directement la Bible et à tordre le sens du texte pour lui faire soutenir une doctrine préconçue.

Ce que dit la Bible

Lisons maintenant attentivement, sans idée préconçue, ce que dit la Bible sur le futur retour de Jésus :

Car, de même que l’éclair sort de l’est et brille jusqu’à l’ouest, ainsi sera la présence du Fils de l’homme. Où que soit le cadavre, là seront rassemblés les aigles. Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil sera obscurci, et la lune ne donnera pas sa lumière, et les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Et alors le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel, et alors toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine en se lamentant, et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuages du ciel avec puissance et grande gloire - Matthieu 24:27-30

Nous l'avons vu, rien dans ce passage ne laisse entendre qu'il s'agira d'une venue invisible. Au contraire ! Le fait que Jésus compare sa venue à un "éclair" qui "brille", qu'il parle d'un "signe dans le ciel" montre qu'il s'agit nécessairement d'une venue visible de "toutes les tribus de la terre".

Considérons un autre passage explicite :

Et après qu’il eut dit ces choses, tandis qu’ils regardaient, il fut élevé et un nuage le déroba à leur vue. Et comme ils fixaient le ciel pendant qu’il s’en allait, voici que deux hommes en vêtements blancs se tinrent à côté d’eux, et ils dirent : “ Hommes de Galilée, pourquoi vous tenez-vous là à regarder le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé d’auprès de vous dans le ciel viendra ainsi de la même manière que vous l’avez vu s’en aller au ciel. ” - Actes 1:9-11

D'après ce passage, de quelle manière les disciples ont-ils vu Jésus s'en aller au ciel ? Était-ce de manière visible ou invisible ? L'ont-ils littéralement vu être enlevé au ciel où l'ont-ils seulement "discerné" ou "perçu" avec leur cœur ? La réponse à ces questions vous indiquera comment se fera son futur retour ! 

Pour information sachez que les Témoins de Jéhovah admettent que cette ascension a eu lieu de manière visible :

Réunis sur le mont des Oliviers, les apôtres sont suspendus aux lèvres de Jésus. Quand il achève de parler — bien trop tôt, leur semble-t-il —, il lève les mains et les bénit. Puis il commence à s’élever de la terre ! Ses apôtres le regardent monter vers le ciel. Finalement, un nuage le dérobe à leur vue. Il est parti, mais eux restent là, à fixer le ciel. - Livre "Rends témoignage" page 14

Les Témoins de Jéhovah reconnaissent donc que l'ascension de Jésus a eu lieu de manière visible. Les disciples voient bien Jésus s'élever, ils voient bien le nuage masquer Jésus. Dès lors, si la Bible dit que son retour se fera de la même manière, pourquoi enseigner qu'il sera invisible ? Encore une fois il y a contradiction entre l'enseignement des Témoins de Jéhovah et la Bible.

Conclusion

Nous avons donc vu que la Bible enseigne un retour bien visible de Jésus-Christ au temps de la fin, aussi visible que peut l'être un éclair zébrant le ciel. C'est aussi ce qu'enseignaient les Témoins de Jéhovah à leurs débuts. Ils proclamait que ce retour aurait lieu en 1874, 1914, 1915, 1925... mais devant l'échec de ces multiples prédictions, au lieu d'admettre leurs erreurs, ils ont préféré se conforter et arguer que ce retour avait bien eu lieu à la date prédite, mais de manière invisible, sous forme de "présence" qui atteindra son point culminant lors du jugement à venir. Soucieux de conserver leur enseignement sur 1914 à tout prix, les Témoins ne sont depuis jamais revenus sur cette doctrine. Heureusement, Jésus lui-même nous a mis en garde au sujet de tels enseignements qui surviendraient avant sa venue :

Si donc on vous dit : ‘ Voyez ! Il est dans le désert ’, ne sortez pas ; ‘ Voyez ! Il est dans les chambres intérieures ’, ne le croyez pas. Car, de même que l’éclair sort de l’est et brille jusqu’à l’ouest, ainsi sera la présence du Fils de l’homme - Matthieu 24:26, 27

Le "désert" et les "chambres intérieures" dont parle Jésus évoquent des endroits cachés, reculés, invisibles du plus grand nombre. Remarquez que Jésus établit un contraste frappant entre ces endroits reclus et l'éclair qui brille, visible de tous dans le verset suivant. Tout est dit dans ces deux versets !

Cet avertissement n'est-il pas plus que jamais d'actualité ? N'est-ce pas justement ce que proclament les Témoins de Jéhovah depuis plus de 100 ans ? "Voyez ! Jésus est là, invisible, depuis 1914 !" Suivons donc le commandement plein de sagesse de notre Seigneur et "ne les croyons pas" !